Rechercher
  • Stéphanie Loré

"Avant le bouleversement du monde" Claire Messud chez Gallimard


"On a tous peur. C'est juste une question de degré." p.297


Claire Messud possède l'art subtil de sonder nos mondes invisibles, ces sentiments tus qui nous définissent. Elle le fait avec un regard amical et empathique qui parfois peut être acéré et ironique. Lisez "Les enfants de l'empereur", "La femme d'en haut", "La fille qui brûle", des histoires d'amitié forte entre amour et abîme.

"Avant le bouleversement du monde" est son premier roman, paru en 1995 et fort heureusement traduit aujourd'hui.

Nous y rencontrons Emmy et Virginia Simpson. L'une a 47 ans, l'autre 51 ans, l'âge des choix établis, des vies installées. Et pourtant... Les deux soeurs qui n'ont pas grand-chose en commun partagent une certaine inclination pour l'effondrement. Leurs vies vont être bouleversées pour l'une en raison d'un divorce, pour l'autre de l'humiliation d'un licenciement en même temps que de l'ébranlement de sa foi.

Emmy, la cadette, a épousé à vingt ans William, un solide Australien, et a quitté Londres pour Sidney où elle s'est vu offrir un véritable paradis. Jusqu'au divorce et la perte d'une vie à laquelle elle tenait. Sa fille unique Portia ayant décidé de s'installer en Angleterre, elle se retrouve seule avec une vie à reconstruire. Ecoutant la suggestion d'une amie, elle part à Bali. Après tout, des vacances sont les bienvenues ! Là, entre émerveillements et rencontres insolites, elle va se découvrir un second souffle.

Virginia est responsable du personnel d'une université, un poste à responsabilités qu'elle apprécie. Désillusions et chagrins amoureux l'ont précipitée dans la religion où elle trouve paix et réconfort.

Elle vit avec sa mère Melody dont elle s'occupe depuis son cancer; une femme qui, sous des apparences de démence, cache un caractère bien trempé et manipulateur; une mère qui a toujours préféré Emma dont elle admire l'audace autant qu'elle abhorre la foi niaise de son aînée. Une foi qui est ébranlée lorsque Virginia surprend le prêtre de sa paroisse dans une situation incongrue. Elle remet alors ses choix en question. Que lui est-il arrivé pour qu'elle oublie les instants de ravissement de sa jeunesse ? Quand donc s'est-elle fourvoyée ?


Claire Messud parle avec justesse et sensibilité des relations familiales - comment accepter les différences de vues, les choix de vie ? Comment rester unis ? -, des rêves si fragiles, de l'irréconciliable, de notre force à rester debout et à réécrire notre histoire.

Elle aborde également le thème de la nature abîmée par la voracité de l'homme, une vision prophétique dans ce roman écrit il y a près de 25 ans, qui nous décrit un paradis perdu, celui d' "avant la bouleversement du monde", d'avant la rapacité humaine et le tourisme de masse.

Un roman loin de tout conformisme, fin et émaillé de sourires en coin.

4 vues0 commentaire