Rechercher
  • Stéphanie Loré

"Brigade Verhoeven" Bertho & Corboz chez Rue de Sèvres



Deux B.D. adaptées avec talent de romans de Pierre Lemaître. Des intrigues qui se déroulent comme de bons polars à l'américaine, haletants et trashs - avouons-le.


La Brigade Verhoeven, du nom de son atypique commandant Camille - petit, chauve, féru de dessin -, est une équipe d'élite formée de personnalités hétéroclites : il y a Louis, le riche apprêté, Armand, le radin, Jean-Claude, le joueur invétéré et coureur de jupons insatiable.

Dans "Rosie", la Brigade se voit confrontée à un poseur de bombes... qui se livre de lui-même ! Il a disséminé d'autres explosifs qui se déclencheront au fil des jours, sauf si on libère sa mère. Le chantage est simple, pourtant il semble étrange à Camille Verhoeven. Une fine partie de poker s'engage...

Dans "Irène", la Brigade piste un psychopathe qui torture et dépèce des femmes selon ce qu'il semble être des rituels bien précis. Avec l'aide d'un libraire - ah ! les libraires sont fabuleux ;) -, Camille découvre que le détraqué reproduit à l'identique des scènes de polars noirs cultes. A nouveau, ici, le criminel connaît bien Camille et prend plaisir à le mettre au défi. Jusqu'où ira ce jeu ?

Les dessins sont de belle facture et les dialogues dynamiques. Camille Verhoeven est attachant parce qu'il est humain et qu'il traîne de douloureux souvenirs.

Le final est à chaque fois incroyable et inoubliable.


2 vues0 commentaire