Rechercher
  • Stéphanie Loré

"L'audacieux Monsieur Swift" John Boyne chez Lattès


Comment être écrivain quand l'on s'arrange avec l'écriture mais que l'imagination est sèche ? Comment obtenir la célébrité que l'on vise depuis son adolescence quand rien ne nous inspire ? Mais en empruntant aux autres, pardi ! Plutôt en volant, en dérobant éhontément les romans et le talent d'autres, ces autres séduit par votre beauté hors norme, votre charisme sensuel, vos jolis mots. Maurice Swift a deux objectifs dans la vie : être au faîte du monde littéraire et être père. Peu importent l'amitié et l'amour, il s'avère qu'il a un coeur forgé dans la pierre la plus dure et que son narcissisme ne connaît nulle limite.

Je ne vous dévoile rien d'autre de ce roman dans lequel on plonge sans vouloir en sortir. John Boyne est un conteur doué et son Monsieur Swift est somptueux de perversité, complètement a-moral, un vrai Méphistophélès.

Un roman sur les ambitions démesurées et les horribles voies que l'on peut emprunter pour les réaliser. C'est surprenant, grinçant, jubilatoire !


"Il ne peut pas y avoir de polémique autour de la moralité quand il s'agit d'art."

3 vues0 commentaire

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon