Rechercher
  • Stéphanie Loré

"La Vénus à la fourrure" de Anne Simon et Catherine Sauvat chez Dargaud

Mis à jour : 10 mars 2019


Léopold Von Sacher-Masoch, un nom sulfureux, une vie abîmée...

Léopold est féru d'histoire et de philosophie, il devient écrivain et dramaturge, à la tête d'une revue cosmopolite "Au sommet".

D'avoir désiré être original et précurseur, il s'est vu conspué, ri, mis au ban des obsédés sexuels. L'imagination brimée et condamnée.

Celui qui fût honoré en 1883 de la Légion d'honneur a vu son oeuvre éclipsée et ensevelie sous le mot "masochisme", inventé à partir de l'une de ses pièces par un expert en psychiatrie, le Professeur Krafft-Ebiny. Un mot qui désigne une déviation sexuelle dans laquelle le sujet ne trouve le plaisir que dans la douleur physique et les humiliations qui lui sont infligées. Un jeu de soumission auquel Leopold s'est livré avec sa première épouse, un jeu consenti et du goût de chacun d'eux, dont il a malencontreusement eu l'idée de faire une pièce. Shocking ! Anathèmes ! Voilà Léopold banni et honni. Une injuste condamnation qui a entaché toute sa vie.

Le pauvre homme vivait et écrivait sans chercher à convertir qui que ce soit, osant livrer une part de l'humain. Et l'écrivain fût éclipsé sous un symptôme...

Du noir et blanc, des aplats rouge pour faire ressortir les passions intimes... parce qu'il y aura toujours notre imaginaire, jolis phantasmes, et la réalité.


Oyez, oyez, réhabilitons Léopold Von Sacher-Masoch !!!

1 vue0 commentaire

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon