Rechercher
  • Stéphanie Loré

"Le Pont des Arts" Catherine Meurisse chez Sarbacane


"Pour être juste, un critique d'art doit être partial, passionné, politique, amusant, poétique". Baudelaire


Où nous découvrons au fil d'anecdotes savoureuses comment la littérature et l'art sont intimement liés.

Catherine Meurisse s'amuse et nous amuse de gags un peu déjantés - toujours véridiques -, de dessins qui flirtent avec la caricature, irrévérencieux et toniques, voire speedés - les écrivains entrent dans les tableaux, pincent les joues, bottent les fesses...

Nous ne sommes pas là pour nous prendre au sérieux, que diable !

Nous y croisons un Diderot truculent, Théophile Gautier piètre artiste mais talentueux critique, Baudelaire qui nous apprend à différencier un chef d'oeuvre d'une vulgaire croûte...

Nous y apprenons comment le vol de la Joconde inspira Apollinaire, comment Zola se fâcha définitivement avec Cézanne à propos d'un livre...

Nous y apprenons qu'admirer l'homme et son oeuvre est différent.


Le trait, joyeux et fantaisiste, le propos, divertissant et enjoué, esquissent des egos torturés et alambiqués. Cette bande dessinée pleine de ferveur, d'acidité et de passion nous prouve qu'il est possible de se cultiver en se marrant.




2 vues0 commentaire

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon