Rechercher
  • Stéphanie Loré

"Paz" Caryl Férey chez Gallimard


Des guérilleros, des narcotrafiquants, des politiciens véreux, des femmes couillues... un cocktail détonnant et infaillible pour ce tout neuf très bon polar de Caryl Férey.

La tragédie est sise à Bogotá et est shakespearienne, confrontant deux frères et leur père, la famille Bagader. Lautaro, l'aîné, après avoir été paramilitaire, a été parachuté chef de la police par son père. Il est solitaire, n'a que des ennemis, s'est blindé le coeur et est rongé de colères. Angel, le cadet, est passionné de théâtre, solaire, a le coeur ouvert. Arrêté en raison de son engagement aux côtés des FARC, il vient d'être libéré. Leur père est un homme de pouvoir, sans tendresse, ambigu, qui se sert de Lautaro comme d'une marionnette.

Une sordide histoire de crimes crapuleux à l'échelle nationale va réunir ces compagnons de haine.

Lautaro est confronté à une vague de meurtres barbares, des corps sont retrouvés éviscérés, les membres découpés à la tronçonneuse, certains éparpillés jetés d'un hélico. Quel cartel est responsable ? Plus il y a de corps, plus l'enquête piétine, s'englue dans une fange abjecte. Jusqu'à ce qu'une belle brune, Diana Duzan, journaliste d'investigation, fouineuse de talent, vienne mettre son joli petit nez dans l'affaire. Lautaro est agacé, il s'énerve. La damoiselle s'acharne, est aussi intriguée par l'homme; les barbelés autour du coeur du sieur se font élastiques.Y aura-t-il un peu de lumière dans les ténèbres ?


Fantastique et palpitant roman qui narre une cruelle vendetta, là où tout est sans pitié, froid, sauvage. Le style de Caryl Férey est imagé, cru, vif et sombre, avec des éclats d'humour et de la poésie - deux histoires d'amour viennent soutenir et relancer l'intrigue ( c'est très réussi ! ).

Un tableau très violent et sinistre de la Colombie d'aujourd'hui, même si l'auteur dit, dans la postface, en avoir atténué certains aspects - "Si la réalité dépasse souvent la fiction, la Colombie en est le plus tragique exemple". C'est enlevé, énergique, terrifiant et formidablement bien mené. Caryl Férey est un doux mais il enrage !

Je note avec un plaisir non dissimulé que les femmes y sont fortes, décidées, courageuses. Il dédie ce roman "aux femmes qui partent".

Divertissement et effarement assurés !


17 vues0 commentaire

© 2023 by Name of Site. Proudly created with Wix.com

  • Facebook Social Icon